Retoucher un travail fait ailleurs

INFOS COVER & CONDITIONS DE REALISATION

 

Deux questions qui revient très fréquemment !

 

  1. Pourquoi les sourcils que j'ai fait ailleurs sont devenus orange, rouges, rose, bleu, vert,.... ?

  2. Puis-je faire les retouches chez vous alors que j'ai déjà fait tatouer (sourcils, yeux, lèvres) ailleurs ?

  3. J'ai bien compris qu'il faut refaire un travail complet, pouvez-vous faire le travail sur moi ?

 

Avant toute chose je vais vous expliquer avec quelle technique je travaille et pourquoi un « cover » ou « recouvrement » ou encore « rattrapage » n'est dans la majorité des cas pas possible. Et ce pour plusieurs raisons évidentes.
 

1. Pourquoi la couleur vire ?

Qu'on se le dise, un pigment qui vire, un maquillage permanent qui se diffuse ou devient comme perméable ou glissé sous la peau, c'est TOUJOURS un maquillage permanent réalisé TROP profond. Soit par manque de technique ou de connaissance de la peau ou alors dans les anciennes techniques de maquillage qui prônaient justement cette profondeur. On sait aujourd'hui que la profondeur n'est pas ce qui rend beau un maquillage dans le temps.

Merci à l'évolution qui permet avec les années et toutes ces études cliniques d'offrir un travail plus soigné et respectueux de la peau.

LA composition des pigments est très complexe, il en existe de nombreuses sortes sur le marché et toutes ne sont pas forcément réalisées avec les bons pigments. C'est pour cela que certaines font l'impasse sur ce point très important. Le fait qu'une couleur soit mal choisie ou qu'elle finisse par changer est bien souvent un manque de connaissances.

Pourquoi ?

Parce que la qualité à un coût et que notre travail nécessite également que nous ayons une formation en colorimétrie, ce qui n'est actuellement dans notre métier pas une obligation à remplir pour exercer ce métier et être diplômée, il faut donc à la praticienne investir encore de l'argent et du temps (beaucoup de temps) à ajouter également ses connaissances à sa pratique.

Par exemple un pigment aux nuances roses froid n'aura pas le même rendu sur une lèvre blanche ou une lèvre déjà rosée naturellement et ce même pigment rose sera tout simplement interdit sur une lèvre présentation des nuances brunes, bleues, violettes ou des personnes à teint mat et foncé. On choisira dans ce cas pour un même résultat un pigment rouge ou corail aux tonalités chaudes.

2. Est-ce que votre technique peut me convenir si j'ai déjà un tatouage ?

J'ai été formée en 2019 à la toute nouvelle technique de maquillage semi-permanent. Dans le milieu de l'esthétique comme celui du tatouage tout évolue très vite. Les pigments, les aiguilles, les techniques, la profondeur d'implantation, les retouches très ou trop régulières, les règles de dessin, les goûts, l'influence de la mode, etc..

Ma technique est une technique de micropigmentation, les nouvelles techniques en matière de maquillage permanent consistent à pénétrer la peau de seulement 1mm environ (ce chiffre peut légèrement varier si l'on travaille une peau plus épaisse par exemple) ce qui fait d'eux des techniques avec une durée de vie plus courte, mais qui permettent enfin un résultat plus doux, plus naturel et harmonieux. Et surtout qui vous promettent, si le travail est réalisé par une personne compétente de s'estomper au fil des mois/années pour finir par disparaître complètement dans le cas ou vous voudriez ne plus le renouveler. Pour le prolonger alors un retouche suffit dans la plupart des cas et celle-ci intervient entre 12 et 24 mois selon les personnes. Les retouches sont plus fréquentes pour les peaux qui tiennent moins bien le pigment.

 

Dans le cas d'un recouvrement, il faut absolument que la peau n'ait gardé que peu de traces de l'ancien permanent ou alors que la couleur soit légèrement (beige, rosée ou orangée) le gris, bleu vert, blanc sont des couleur très difficile à recouvrir du fait des particules qu'elles comprennent et qui reprendront rapidement le dessus sur mon travail une fois vos sourcils cicatrisés. 

 

Grâce à l'expérience acquis ces dernières années et par les essais que j'ai pu effectuer, je peux vous assurer qu'un travail de recouvrement n'est jamais de tout repos et ne donne très souvent malheureusement pas les résultats escomptés. L'ancien travail finit toujours par reprendre le dessus et il se pourrait même que mes pigments entrent en conflit avec les anciens et donnent une couleur encore moins agréable à voir.

Pour toutes ces raisons si vous souhaitez un tatouage réalisé par mes soins, il vous faudra commencer par un détatouage au laser avant de venir me trouver. Je ne fais aucune exception à cette règle car il en va de ma réputation.

3. Je veux vraiment passer à une nouvelle technique. Que faire ?

 

Un détatouage au laser.

Sachez qu'en cas de détatouage laser, il vous faudra beaucoup de patience, en fonction de la profondeur et des pigments utilisés il se peut qu'il vous faille 3 ou 4 séances, chacune espacée de plusieurs semaines ou mois et ensuite encore un délai de 3 mois après votre dernier détatouage avant de pouvoir réaliser une nouvelle pigmentation.

Je me réserve le droit de refuser les prestations si je juge que je ne pourrai pas faire du joli travail dessus, le fait de vous faire détatouer dans ce but ne m'engage à aucune obligation de le réaliser un jour. Comme dit plus haut je n'accepte que des traitements qui donneront un bon résultat. Je n'ai aucun problème à dire à une cliente qu'elle n'est pas bonne candidate pour un traitement afin de ne pas engender un résultat qui ne serait pas appréciable.

Au vu du coût, de la patience et des effets secondaires, faites-le lorsque réélement votre maquillage permanent est raté et non pas uniquement comme un "effet de mode" pour tester une nouvelle technique. Si votre ancien tatouage n'est pas si mal, retournez voir votre dermopigmentologue et discutez avec elle de ce qui ne va pas afin qu'elle puisse améliorer ces points et vous garder comme cliente ;)